Hypnose Ericksonienne & Thérapies Brèves, EMDR, Instituts Milton Erickson, Formation en Hypnose à Paris, Marseille
Hypnothérapeutes: Hypnose Ericksonienne et Thérapeutique. Formation en Hypnose Médicale à Paris, Marseille, Nancy, Nantes, Rennes





Paris







par Laurence ADJADJ

Laurence ADJADJ, Hypnothérapeute, Psychologue à Marseille. Présidente de Hypnotim, Centre de Formation en Hypnose, EMDR - IMO et Thérapies Brèves

- Hypnothérapeute - Psychologue - Présidente de HYPNOTIM, Institut de Formation en Hypnose et...

par Laurence ADJADJ

Interventions Chirurgicales et Anxiété. 2 interventions au Congrès Hypnose et Douleur 2016

De St Malo à Marseille... De l'utilisation de séances d'hypnoses collectives pour diminuer...

par Laurence ADJADJ

Prévention du burn-out chez les professionnels de santé. Drs Claude VIROT, Kenton KAISER

Formée en Hypnose Ericksonienne et Thérapeutique auprès du Dr Claude Virot à l'Institut Emergences...

par Laurence ADJADJ

Syndrome de l'Intestin Irritable. 2 interventions majeures au Congrès Hypnose et Douleur 2016

Le Syndrome de l'Intestin Irritable SII (anciennement appelé Syndrome du Colon Irritable), est une...

par Laurence ADJADJ

Un atelier avec le Dr Jean-Michel HERIN, anesthésiste, hypnothérapeute, acupuncteur au Congrès Hypnose et Douleur 2016

A l'occasion du dernier Congrès Hypnose et Douleur de St Malo, j'ai pu assister, bien qu'étant...


Dr Dominique MEGGLE: Terra Hypnosia, les vieilles cartes sont précieuses



Dr Dominique MEGGLE: Terra Hypnosia, les vieilles cartes sont précieuses
DEUX ERICKSON ?

Les éricksoniens modernes disent s’appuyer sur l’évolution d’Erickson lui-même pour étayer leur pratique d’une hypnose « douce », répugnant aux suggestions directes et passionnée de suggestions indirectes. Il y aurait un Erickson des premiers temps, classique, autoritaire, direct, et un second, mûri, non conformiste, permissif et indirect. Deux livres témoigneraient de cette évolution : pour la première époque, The Practical Application of Medical and Dental Hypnosis3, et pour la seconde, A Teaching Seminar. Le premier serait dépassé, le second seul encore actuel. Allons consulter ces vieilles cartes. Qu’y découvrons-nous ?

The Practical Application a été publié en 1961. Erickson avait déjà 60 ans. A 60 ans, il n’aurait donc pas encore mûri ? Alors qu’en plus, c’est la période où il travaille avec Haley qui va bientôt publier le Thérapeute hors du commun, dans lequel toutes les histoires de patients qui ont rendu Erickson célèbre datent de cette époque ? Balivernes.

Lisons le Practical Application. C’est un exposé systématique des indications et techniques de l’hypnose en médecine, anesthésie, psychiatrie, dentisterie, obstétrique, psychologie et chez les enfants, illustré de démonstrations et de vignettes cliniques. C’est, dit Erickson dans sa préface, « un manuel destiné aux étudiants afin qu’ils n’aient pas besoin de prendre de notes écrites pendant les séminaires et qu’ainsi, ils puissent y participer plus activement. » Les suggestions présentées sont autant indirectes que directes.

Le Teaching Seminar date de l’année de la mort d’Erickson, 1980, soit 20 ans plus tard. Il est d’un genre totalement différent. C’est de l’oral : le script de l’enregistrement d’un séminaire de cinq jours à des étudiants. Il y utilise autant de suggestions directes qu’indirectes. Je viens d’évoquer la suggestion directe : « Maintenant, je veux que vous entriez dans une transe très profonde, tellement profonde que vous laissez votre corps dans la chaise et vous flottez loin, flottez loin dans le temps, loin dans l’espace. » Elle vient du Teaching Seminar, à la veille de sa mort.

Les deux ouvrages ne s’opposent pas : il y a un manuel de support pour les séminaires et l’enregistrement d’un séminaire : cours et TD. Le même Erickson, autoritaire et permissif, classique et non conformiste, direct et indirect, s’exprime dans les deux avec la même liberté et la même souplesse fascinantes et fatigantes. Il est si libre et si souple parce qu’il est, constamment, asservi aux besoins d’apprentissage, purement individuels, de ses patients et étudiants. Il s’est voué à eux.

Donc, après une énième lecture de ces deux vieilles cartes, je ne peux pas m’empêcher de penser que les tenants de l’hypnose bisounours godino-rossienne ne les ont jamais consultées, ou alors dans une vie antérieure. Ce n’est pas possible autrement.


Pour lire la suite de passionnant article, abonnez-vous à la Revue


CONCLUSION Depuis qu’Erickson a fait une extraordinaire exploration de la mer de l’hypnose, bien des navigateurs pressés y sont retournés, sans toujours suivre les cartes qu’il avait dressées de son aventure. Ils les avaient dans leurs bibliothèques et cela leur paraissait suffisant. Ils croyaient qu’ils en savaient assez avec les ouï-dire de marins rencontrés dans des bistros de port.
Alors, certains ont fait naufrage, tombés sur des récifs. Exemple de récif : ne pas savoir détecter quand un sujet simule l’hypnose pour vous faire plaisir et continuer la séance comme si de rien n’était. Et c’est le naufrage: vous le mettez mal à l’aise; vous perdez sa coopération; il vous considère désormais avec méfiance; vous risquez de susciter des réactions comportementales de sa part qui vous dégoûtent à jamais de la pratique de l’hypnose. En tout cas, votre patient, lui, il l’est, dégoûté à jamais de l’hypnose. Si vous aviez consulté les vieilles cartes, vous auriez vu le récif et n’auriez pas naufragé.

D’autres n’ont rien vu ou presque de cette Terra Hypnosia vers laquelle ils étaient partis trop pressés. Ils avaient cru que la connaissance de deux ou trois modèles d’induction, d’une vingtaine de formules de suggestions et d’une poignée de métaphores suffisaient. Au début, ils ont guéri quelques malades. Alors, avec enthousiasme, ils ont continué, mais très vite, ils se sont mis à s’embêter de la monotonie de leurs recettes de fast-food et ils ne guérissaient plus personne. Ils sont repartis, déçus, vers leur ancienne pratique, psychanalyse, TCC, médicaments. Quand vous parlez avec eux, que vous évoquez les doubles liens, les phénomènes hypnotiques ou Erickson, leur regard se voile d’une discrète nostalgie, et vous vous dites : « Dommage ! S’ils avaient seulement un peu plus consulté les vieilles cartes ! » Et puis, vous avez les derniers, les baratineurs. Ceux-là sont les plus heureux. Ils ont raconté qu’ils connaissaient la Terra hypnosia et ses îles, Créativité, Intuition, Ressources et Changement, alors qu’ils n’y étaient jamais allés: en se proclamant hypnotistes, ils avaient gagné une rente de situation. J’en connais ainsi qui n’ont jamais fait une seule séance d’hypnose de leur vie, ou alors il y a trois siècles. Ils ont un bon chiffre d’affaires. Félicitons-les.

C’est vraiment aujourd’hui le moment de reprendre les vieilles cartes d’Erickson, oubliées et rarement travaillées, pour un embarquement sûr qui va droit au but et une exploration fructueuse de cette mer tropicale, calme, transparente, pleine de poissons multicolores et de lagons bleus, comme on en rêve. Conférence donnée au VIII° Forum de la CFHTB à Strasbourg le 18 mai 2013.




***************************

DOMINIQUE MEGGLÉ Médecin psychiatre, formé ensuite à l’hypnose éricksonnienne, Dominique Megglé est fondateur et président de l’Institut Erickson Méditerranée. Depuis 1988, ses livres, ses articles dans la presse, ses conférences, ses séminaires de formation, ont contribué à faire connaître l’hypnose moderne et la psychothérapie brève aux praticiens français.




Dr Dominique MEGGLE: Terra Hypnosia, les vieilles cartes sont précieuses
LANCER LES NÉCESSAIRES DÉBATS - Dr Thierry Servillat
Ça y est, les temps ont changé : l’hypnose – au moins la chirurgicale – entre dans tous les hôpitaux ou presque, et de nombreuses cliniques s’y mettent. Et en « ville », comme on dit, de plus en plus de thérapeutes brefs utilisent l’hypnose, consciemment ou non. Une sorte de consensus s’installe, renforcé par l’avis plutôt favorable récemment émis par l’Académie de Médecine.

Dr Dominique MEGGLE: Terra Hypnosia, les vieilles cartes sont précieuses
TERRA HYPNOSIA - Dr Dominique MEGGLÉ Conférence donnée au VIII° Forum de la CFHTB à Strasbourg le 18 mai 2013
LES VIEILLES CARTES SONT PRÉCIEUSES
Dans un style de plus en plus affirmé, Dominique Megglé proclame ses convictions sur ce qui lui paraît essentiel de l’hypnose thérapeutique. En reparcourant le travail d’Erickson qu’il vit lui-même dans son propre voyage vital. Avec lui, HYPNOSE & Thérapies brèves est heureuse de lancer le débat!

Dr Dominique MEGGLE: Terra Hypnosia, les vieilles cartes sont précieuses
LA BELLE ET LA BÊTE - Marilia BAKER
S’IMPLIQUER À DEUX. Conte d’origine française, La Belle et la Bête est très connu outre Atlantique. Marilia Baker, thérapeute brésilienne vivant en Arizona, nous montre comment il peut être richement utilisé en thérapie de couple.

Dr Dominique MEGGLE: Terra Hypnosia, les vieilles cartes sont précieuses
ÊTRE THÉRAPEUTE - Jean-Philippe VERON.
UN FILM D’ERREURS EN 3D Ostéopathe devenu psychologue, Jean-Philippe Veron aborde sous trois angles comment l’erreur fait partie intégrante de la vie de thérapeute. Sur le mode de l’humour, une question éthique centrale est posée. Un texte publié avec l’accord de l’association Paradoxes.

Dr Dominique MEGGLE: Terra Hypnosia, les vieilles cartes sont précieuses
LES COULEURS DU PLAISIR - Joëlle MIGNOT
PORTES VERS LE SUBLIME Fine connaisseuse de l’utilisation de l’hypnose en sexologie, Joëlle Mignot développe les connexions intimes entre couleurs et accès à l’un des grands plaisirs de la vie. Pour une hypnose subtile qui nous redit que le sexe est une relation créative.

Dr Dominique MEGGLE: Terra Hypnosia, les vieilles cartes sont précieuses
HYPNOSE ET NEUROSCIENCES - Dr Luc FARCY et Dr Adrien LORETTE
UN DIALOGUE FRUCTUEUX ET SÉCURISANT Fini le temps où le clinicien ne pouvait appréhender les neurosciences que sous l’angle d’une fascination bien souvent stérile et d’ailleurs généralement temporaire ou intermittente. Une nouvelle manière de voir est présentée ici, où le clinicien peut trouver dans les résultats des chercheurs des résonances de sa pratique quotidienne qui vont le rassurer et stimuler sa créativité.

Dr Dominique MEGGLE: Terra Hypnosia, les vieilles cartes sont précieuses
Petites poucettes - Dr Thierry SERVILLAT
Printemps 2013, France, un jeune philosophe de 83 ans est en tête des ventes avec un essai1 écrit pour « ce nouvel écolier, cette jeune étudiante » d’aujourd’hui, qui – c’est « une des plus fortes ruptures de l’histoire depuis le néolithique »- habitent la ville tout en s’efforçant de ne pas polluer, vivent dans un « monde plein » de presque 7 milliards d’individus, et qui peuvent en moyenne espérer atteindre l’âge de 80 ans. A peu près l’âge de l’auteur justement.

Dr Dominique MEGGLE: Terra Hypnosia, les vieilles cartes sont précieuses
« Encore heureux ! » Dr Stefano COLOMBO
Frédéric ne possède ni voiture, ni moto. Encore heureux d’avoir un vélo, se console t-il en l’enfourchant pour se diriger vers la forêt toute proche. Il a une profonde envie de se remplir les poumons des parfums des arbres et du sous-bois.

Dr Dominique MEGGLE: Terra Hypnosia, les vieilles cartes sont précieuses
Avancées et limites - Antoine BIOY
Nous commençons cette rubrique par deux jolies publications françaises. Citons d’abord celle de Patrick Catoire et al. qui étudient le transfert d’embryons avec une préparation incluant l’hypnose par rapport à une préparation standard (médicament et relaxation). Ils montrent l’absence de différence tant sur le niveau d’anxiété, que sur le ratio de naissance.

Dr Dominique MEGGLE: Terra Hypnosia, les vieilles cartes sont précieuses
Hypnose musicale DE BACH À DEBUSSY - Dr Stephane OTTIN PECCHIO
En présentant aux congrès de Brème et de Strasbourg les processus hypnotiques que l’on trouve dans les oeuvres de Bach et Debussy, j’ai associé deux compositeurs qui, à première vue, s’opposent.
La musique de J-S. Bach, comme toute la musique baroque, exerce un effet apaisant.

Dr Dominique MEGGLE: Terra Hypnosia, les vieilles cartes sont précieuses
Le Certificat d'Hypnose Clinique - Dr Patrick BELLET
UN ENJEU PROFESSIONNEL POUR LA CFHTB !
Nous sommes à un moment clé de notre développement. Le 8ème Forum à Strasbourg a marqué une évolution européenne de notre travail, 2015 à Paris verra son exposition internationale.
En 1996, la CFHTB s’est créée à partir d’une prise en considération de notre identité et de sa spécificité. Simple, simplissime même !
Les différents « acteurs » francophones étaient dispersés, sans contacts les uns avec les autres, aucune structure ne les réunissait et pourtant les potentialités existaient. Isolées.

1 2


Rédigé le 30/09/2013 modifié le 21/11/2013
Lu 9900 fois

Thierry SERVILLAT
Dr Thierry SERVILLAT, Psychiatre, Ancien Président de la Confédération Francophone d'Hypnose et... En savoir plus sur cet auteur





1.Posté par Laurence ADJADJ-BORLA le 10/10/2013 00:34

De l’utilité de la transe profonde à la coopération thérapeutique…


Peut-être cela est-il déjà un ancrage, je ne sais pas, mais s’installer posément (pausément) dans mon fauteuil confortable, afin de plonger avec délectation dans la dégustation de la dernière Revue Hypnose et Thérapies brèves, commence toujours par le besoin de poser un instant mes yeux sur la couverture de celle-ci. Et celle-ci aujourd’hui est rouge… Sur la couverture, simplement de laisser les yeux s’y poser, peut-être afin d’entrer plus facilement dans une de transe plus profonde.
Alors ensuite seulement, mes yeux peuvent se plonger dans cet ilot incognito qui résonne si bien avec ce que j’ai pu apprendre durant mes études sur les neurosciences…et me voici parti dans la lecture.

Le deuxième palier de la transe est l’éditorial de Thierry Servillat, simplement pour me plonger un peu plus rapidement dans l’esprit de la revue que je découvre aujourd’hui.

Et à cette lecture de ce numéro 30 qui nous intéresse à présent, je constate que Thierry Servillat invite au débat d’idées, suite à la conférence de Dominique Megglé lors du congrès de Strasbourg qui est présentée dans la revue.

Procédure assez inhabituelle de la part du Rédac Chef, et cela renforce ma curiosité vers cet article intitulé «Terra hypnosia ». Cela accentue peut-être aussi l’état de transe dans lequel mon esprit vagabonde et découvre de nouvelles perspectives…

Tout d’abord, le sujet développé porte sur l’utilité de l’hypnose profonde, Dominique Megglé emploie une tonalité très affirmée qui ne manque pas de « piquer » pour faire réagir.
Pour commencer, reprenons la définition de l’hypnose profonde : « c’est quand l’inconscient peut fonctionner librement, sans interférence de l’esprit conscient, toute sa créativité se déploie enfin, les ressources qui y sont stockées s’expriment librement, des intuitions surviennent agréablement et le changement se fait sans effort ».

Cela me semble être la base de ce que Milton Erickson a construit en développant cette hypnose nouvelle et thérapeutique. Au fur et à mesure de ma lecture, je perçois que le débat n’est pas sur l’efficacité des différentes profondeurs mais sur l’approche du thérapeute qui pratique l’hypnose ericksonienne. Certes, le professionnel est encouragé à avoir les meilleures connaissances sur l’hypnose, mais en pratique il doit l’utiliser naturellement, en l’intégrant dans son mode de relation. Et c’est là pour moi le centre du débat, l’alliance thérapeutique, une communication profondément humaine, que le thérapeute met en place en phase avec le patient à des fins thérapeutiques.
Dominique Megglé souligne à la relecture des publications de Milton Erickson que l’hypnose profonde requiert « une coopération totale du sujet, ce qui implique une orientation totale du thérapeute sur celui-ci, dont les besoins sont purement individuels ».
Comme le rajoute Dominique Megglé « le thérapeute explore la personnalité inconsciente du sujet qui est différente de sa personnalité consciente et aussi unique que ses empreintes digitales, parce que chacun a sa propre hiérarchie de réponses hypnotique».
Megglé s’est replongé dans la lecture des écrits d’Erickson, retrouver ses cartes comme il l’évoque dans l’article, pour cheminer vers ce qui est pour lui l’utilité incontestable de la transe profonde en prenant le risque de réfuter toute transe moyenne ou légère. Néanmoins, il prend soin d’illustrer ses propos par des expériences personnelles qui fondent la qualité de ses propos. C’est après un séminaire à Saint Etienne en 2005 que je le surprends évoquer qu’une transe légère l’a conduit à une intuition « lumineuse, simple et pacifiante » qui fixera la base de sa pratique et de nos pratiques. Cette intuition : « Tu te mets entièrement au service de ceux que tu vas rencontrer demain, tu n’existe plus, il n’y a qu’eux qui comptent ; reconnais leurs besoins le plus complètement possible. Oublie-toi, oublie tout le reste, absorbe-toi en eux ».

Et ce point Milton Erickson l’exprime parfaitement quand il écrit dans son article en 1952 « il faut toujours sous évaluer le rôle de l’opérateur et mettre au premier plan celui du sujet ; c’est lui qui fait tout ; nous fournissons l’ambiance propice pour que les processus internes puissent se développer favorablement ». Comme rajoutait Milton Erickson « peser de tout son poids pour obtenir un changement spontané du client ».

Je me rallie à Megglé dans le fait qu’un état de transe profonde est le moyen de transport incontestable pour conquérir la Terra hypnosia et ses îles, Créativité, Intuition, Ressources et Changements. En même temps, mes observations sur l’hypnose basées sur mon expérience clinique me conduisent à compléter les propos de ce dernier en n’excluant pas que quelque soit la profondeur de la transe, il en ressort un intérêt pour soi ou le patient, c’est d’ailleurs dans un état de transe légère que lui-même chemine vers ce qui compte le plus dans la relation thérapeutique...

Alors, pour conclure, en s’appuyant sur une éthique personnelle et professionnelle , nous ne pouvons nous détourner des règles générales de communications et c’est la créativité du thérapeute au contact de l’individualité du patient qui conduit à la profondeur de l’hypnose dont a besoin le patient dans l’ici et le maintenant et ainsi tous les niveaux de profondeurs peuvent être abordés. En effet, le patient obtiendra un profit thérapeutique en utilisant son esprit de manière constructive et positive en alimentant ses pensées d’images propres par exemple à rehausser son estime personnelle en s’administrant des suggestions bénéfiques…
Alors oui, certainement nous autres thérapeutes, pouvons-nous aussi partager avec Dominique Megglé le point de vue qu’il est vital de se nourrir régulièrement des lectures de Milton Erickson pour bien grandir…



Laurence ADJADJ BORLA
Cabinet d’Hypnose et Thérapies Brèves. Marseille.


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 9 Août 2019 - 11:15 Les Etats généraux de la CFHTB

Congrès | Formations Hypnose | Revue HYPNOSE & Thérapies Brèves | Revue Sexualités Humaines | Livres | Video - Films | A Vos Plumes | Formations Thérapies Brèves | Revue de Presse Hypnose | Region


Hypnose Ericksonienne, Médicale et Thérapeutique. Thérapies Brèves, EMDR. Formations en Hypnose, trouvez un Praticien, Thérapeute des Instituts Milton Erickson à Paris, Marseille



Dans le Forum






Hypnose Thérapeutique, Médicale, Ericksonienne, Thérapies Brèves Orientées Solution, EMDR, IMO sur Paris, Marseille. L'avis de professionnels de santé
Autour de l'Hypnose: EMDR, Thérapie Brève & Intégrative. De la Formation au Thérapeute. Paris, Marseille, Nancy
Que dit-on à Marseille, Paris, Nantes, Nancy au sujet de l'hypnose, de l'EMDR et des thérapies brèves
Paris, Marseille, Lyon, Toulouse, Nice, Nantes, Strasbourg, Montpellier, Bordeaux, Lille, Rennes, Reims, Le Havre, Saint-Etienne, Toulon, Grenoble, Angers, Dijon, Brest, Nîmes, Le Mans, Aix-en-Provence, Clermont-Ferrand, Tours, Limoges, Villeurbanne, Amiens, Metz, Besançon, Perpignan, Orléans, Mulhouse, Caen, Boulogne-Billancourt, Rouen, Nancy, Avignon, Cannes

Rédacteur en Chef: Laurent Gross

Informations relatives au site hypnose-ericksonienne.org
Dernière Mise à Jour du site: 18 Juillet 2019

Termes les plus demandés