Hypnose Ericksonienne & Thérapies Brèves, EMDR, Instituts Milton Erickson, Formation en Hypnose à Paris, Marseille
Hypnothérapeutes: Hypnose Ericksonienne et Thérapeutique. Formation en Hypnose Médicale à Paris, Marseille, Nancy, Nantes, Rennes





Paris







par Laurence ADJADJ

Laurence ADJADJ, Hypnothérapeute, Psychologue à Marseille. Présidente de Hypnotim, Centre de Formation en Hypnose, EMDR - IMO et Thérapies Brèves

- Hypnothérapeute - Psychologue - Présidente de HYPNOTIM, Institut de Formation en Hypnose et...

par Laurence ADJADJ

Interventions Chirurgicales et Anxiété. 2 interventions au Congrès Hypnose et Douleur 2016

De St Malo à Marseille... De l'utilisation de séances d'hypnoses collectives pour diminuer...

par Laurence ADJADJ

Prévention du burn-out chez les professionnels de santé. Drs Claude VIROT, Kenton KAISER

Formée en Hypnose Ericksonienne et Thérapeutique auprès du Dr Claude Virot à l'Institut Emergences...

par Laurence ADJADJ

Syndrome de l'Intestin Irritable. 2 interventions majeures au Congrès Hypnose et Douleur 2016

Le Syndrome de l'Intestin Irritable SII (anciennement appelé Syndrome du Colon Irritable), est une...

par Laurence ADJADJ

Un atelier avec le Dr Jean-Michel HERIN, anesthésiste, hypnothérapeute, acupuncteur au Congrès Hypnose et Douleur 2016

A l'occasion du dernier Congrès Hypnose et Douleur de St Malo, j'ai pu assister, bien qu'étant...


Hypnose en EHPAD: toilettes et bien-être ?

Myriam PRIGENT, Infirmière, Dominique PHILIPPON, Aide-soignante et Martine BASTIDE, Aide-soignante.
Revue Hypnose & Thérapies Brèves n°54.



Hypnose en EHPAD: toilettes et bien-être ?
En 2015, raconte Myriam, à mon arrivée en Etablissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD) spécialisé pour les résidents ayant une maladie d’Alzheimer ou apparentée, j’ai été surprise par les difficultés que mes collègues et moi-même avions pour effectuer de simples toilettes. J’étais pourtant une infirmière expérimentée, mais pas avec ces patients. Je me retrouvais comme une débutante, et j’avais tout à apprendre pour pouvoir effectuer des actes infirmiers tout simples, comme les prises de sang, les toi- lettes et même une prise de tension !« Il faut leur expliquer ce qu’on va leur faire », voilà ce que j’entendais souvent. Mais cela ne fonctionnait pas. Et les résidents disaient : « Je viens de me la faire (la toilette) », mais force était de constater que les gants et les serviettes étaient secs. « Pour- quoi voulez-vous me faire la toilette ? Je suis propre ! », mais ce n’était pas le cas. Pour les moins communicants verbalement, le refus de se déshabiller était manifeste, soit par le geste, soit par des « non » répétés, avec parfois de l’agressivité gestuelle.

Que pouvais-je faire ? Ces patients ne nous reconnaissent pas comme des soignants, infirmiers ou aides-soignants, ils voient juste un inconnu qui rentre dans leur chambre et, le comble, les déshabille ! Allant jusqu’à nettoyer leurs parties intimes. Ce soin est très intrusif. Nos explications sont peu ou pas comprises. Pour eux, la toi- lette est déjà faite, et bien faite. Il est im- pensable pour des personnes qui ont été propres toute leur vie d’entendre qu’ils ont besoin d’être lavés, de plus par une tierce personne.
Ainsi, même un soin qui fait partie du quotidien peut devenir un défi journalier pour les soignants et être source d’anxiété allant jusqu’aux troubles du comportement pour les résidents, créant une anxiété anticipatoire du soin chez tous.
Formée à l’hypnose quelques années auparavant, j’ai alors pensé à l’utiliser mais différemment de ce que j’avais pratiqué (hypnoanalgésie surtout, et anxiolytique). Peu à peu, les soins sont devenus plus faciles, accompagnés par des sourires de chaque côté, parfois même des « mercis » et des petits compliments.
Dans le cadre d’un projet du pôle de Gériatrie du CHU de Bordeaux, d’autres soignants de mon équipe ont été formés, des infirmiers, puis notre cadre, le médecin coordonnateur, et depuis deux ans des aides-soignantes. Pour illustrer et comprendre ce que peut apporter l’hypnose dans ces situations, je vais, avec mes collègues aides-soignantes, présenter des cas cliniques autour des toilettes accompagnées.

UNE TOILETTE PLUS FLUIDE
Monsieur Z., 65 ans, est un homme grand, fort, au physique un peu impressionnant. Atteint de la maladie d’Alzheimer à un stade sévère, il est entré en unité d’hébergement renforcé pour des troubles du comportement importants avec agressivité verbale, physique et opposition occasionnant de la violence corporelle. Au début de son séjour, et ce pendant plusieurs jours, il n’est pas possible de lui faire bénéficier de soins. L’équipe est en échec, nous réfléchissons chaque jour pour trouver des solutions. Son épouse nous donne des indications sur ses goûts (la musique), son ancien métier d’artisan. Et là nous commençons à mettre en pratique l’hypnose avec lui. Myriam relate : « Quand nous rentrons dans sa chambre, il est affairé, il bricole des objets imaginaires ou réels. Dans un premier temps nous captons son attention en lui tendant la main et en le regardant tout en souriant (recrutement visuel et tactile). Soit il est d’accord et nous serre la main avec un grand sourire (mirroring), soit il reste renfermé et nous pouvons reporter le soin s’il persiste dans cette attitude. S’il semble coopérant, nous débutons le soin en ratifiant les étapes au fur et à mesure de nos gestes avec une voix calme, lente, un vocabulaire positif, un saupoudrage de mots choisis (« tranquillement, doucement, tout va bien »,) mais en laissant peu de place au silence. Nous partons sur une discussion sur le thème du bâtiment en parlant au présent et en insistant sur le VAKOG.

Lire la suite


Rédigé le 13/02/2020 modifié le 13/02/2020
Lu 68 fois

Laurent Gross
Formateur en Hypnose Médicale au CHTIP à Paris, à l'Institut Hypnotim à Marseille et dans les... En savoir plus sur cet auteur




Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 13 Février 2020 - 16:06 Edito :Douleur Douceur. Dr Henri BENSOUSSAN

Congrès | Formations Hypnose | Revue HYPNOSE & Thérapies Brèves | Revue Sexualités Humaines | Livres | Video - Films | A Vos Plumes | Formations Thérapies Brèves | Revue de Presse Hypnose | Region


Hypnose Ericksonienne, Médicale et Thérapeutique. Thérapies Brèves, EMDR. Formations en Hypnose, trouvez un Praticien, Thérapeute des Instituts Milton Erickson à Paris, Marseille



Dans le Forum






Hypnose Thérapeutique, Médicale, Ericksonienne, Thérapies Brèves Orientées Solution, EMDR, IMO sur Paris, Marseille. L'avis de professionnels de santé
Autour de l'Hypnose: EMDR, Thérapie Brève & Intégrative. De la Formation au Thérapeute. Paris, Marseille, Nancy
Que dit-on à Marseille, Paris, Nantes, Nancy au sujet de l'hypnose, de l'EMDR et des thérapies brèves
Paris, Marseille, Lyon, Toulouse, Nice, Nantes, Strasbourg, Montpellier, Bordeaux, Lille, Rennes, Reims, Le Havre, Saint-Etienne, Toulon, Grenoble, Angers, Dijon, Brest, Nîmes, Le Mans, Aix-en-Provence, Clermont-Ferrand, Tours, Limoges, Villeurbanne, Amiens, Metz, Besançon, Perpignan, Orléans, Mulhouse, Caen, Boulogne-Billancourt, Rouen, Nancy, Avignon, Cannes

Rédacteur en Chef: Laurent Gross

Informations relatives au site hypnose-ericksonienne.org
Dernière Mise à Jour du site: 12 Janvier 2020

Termes les plus demandés