Hypnose Ericksonienne & Thérapies Brèves, EMDR, Instituts Milton Erickson, Formation en Hypnose à Paris, Marseille
Hypnothérapeutes: Hypnose éricksonienne et thérapeutique. Formation en Hypnose Médicale à Paris, Marseille, Avignon, Nantes, Rennes





Paris







par Laurence ADJADJ

Laurence ADJADJ, Hypnothérapeute, Psychologue à Marseille. Présidente de Hypnotim, Centre de Formation en Hypnose et Thérapies Brèves

- Hypnothérapeute - Psychologue - Présidente de HYPNOTIM, Institut de Formation en Hypnose et...

par Laurence ADJADJ

Interventions Chirurgicales et Anxiété. 2 interventions au Congrès Hypnose et Douleur 2016

De St Malo à Marseille... De l'utilisation de séances d'hypnoses collectives pour diminuer...

par Laurence ADJADJ

Prévention du burn-out chez les professionnels de santé. Drs Claude VIROT, Kenton KAISER

Formée en Hypnose Ericksonienne et Thérapeutique auprès du Dr Claude Virot à l'Institut Emergences...

par Laurence ADJADJ

Syndrome de l'Intestin Irritable. 2 interventions majeures au Congrès Hypnose et Douleur 2016

Le Syndrome de l'Intestin Irritable SII (anciennement appelé Syndrome du Colon Irritable), est une...

par Laurence ADJADJ

Un atelier avec le Dr Jean-Michel HERIN, anesthésiste, hypnothérapeute, acupuncteur au Congrès Hypnose et Douleur 2016

A l'occasion du dernier Congrès Hypnose et Douleur de St Malo, j'ai pu assister, bien qu'étant...


Soins palliatifs: Un espace de vie et de projets. Dr Jean BECCHIO

Revue Hypnose & Thérapies Brèves n°53



Soins palliatifs: Un espace de vie et de projets. Dr Jean BECCHIO
Nous sommes au début des années 1970... du siècle dernier, et le jeune étudiant en médecine que je suis découvre l’univers de la cancérologie.

Pour financer mes études, je travaille la nuit dans un grand centre parisien spécialisé dans le traitement de cette affection. J’y découvre les patients, la maladie et son traitement. Dans les phases terminales, le médecin rentre dans la chambre du patient, s’assied sur son lit, pose paternellement son bras sur ses épaules et lui dit : « Mon ami, les résultats sont bons et vous allez bientôt pouvoir retrouver votre maison et votre jardin. » Il quitte ensuite ce patient reconnaissant pour aller rencontrer son épouse et ses enfants dans le cou- loir attenant. Prenant un air compatissant et d’une voix triste et sombre, il annonce : « Madame, votre mari est perdu et il vit ses derniers jours. Tâchez de maintenir son moral et de montrer bonne figure devant lui. » Je vous laisse imaginer la suite. Et lorsque le patient, pour lequel les soins actifs ne sont plus efficaces, se permet de faire mentir la prédiction de fin de vie rapide annoncée par le praticien en continuant... à vivre, ledit praticien compatissant, pour abréger les souffrances, prescrit oralement une injection de DLP. Les jeunes générations ne connaissent pas ce cocktail (dolosal, largactil, phenergan) qui fut la panacée des années 1970-1980 et évitait de se poser la question de l’euthanasie qui occupe l’espace de réflexion éthique de notre époque. Ces histoires peuvent surprendre, et pourtant celles que raconte Martin Winkler dans son livre Les brutes en blanc sont comparables.

Nous sommes au XXIe siècle ; autre temps, autres mœurs ? Pas certain. 2013, dans le service de soins palliatifs où je travaille depuis la fin du siècle dernier : nous recevons une jeune dame de 35 ans, mère d’une jolie petite fille de 8 ans, Joan, accompagnée par son époux. Histoire classique d’un couple vivant heureux sur une péniche amarrée sur les berges de la Seine, couple rattrapé par la maladie, cancer de l’ovaire, chirurgie, métastases, échec de la chimiothérapie, transfert en USP pour accompagner la fin de vie. Le couple a été averti du pronostic fatal et cela est un progrès par rapport aux années 1970. Comment s’est effectuée cette an- nonce ? Le 1er mars dernier, dans le service d’oncologie (nouveau terme qui remplace l’ancien de cancérologie) la patiente est avertie de son transfert en USP. La patiente et l’époux posent « la » question au jeune médecin : « combien de temps de vie reste-t- il ? » Avec intelligence, le praticien répond en posant une autre question : « quelle est la date de votre prochain anniversaire, Madame?»;«le15avril».Et notre confrère, comme le conseille la loi, donne l’information : « Vous ne le ne fêterez pas, Madame. » Représentez-vous l’état de sidération des parents de Joan.
D’un excès à l’autre, éternelle balance de la recherche d’équilibre dans le domaine délicat qui unit l’espace de l’impossibilité de solutions thérapeutiques au temps de la proximité de fin de vie. C’est de cet équilibre que nous allons parler, équilibre qui est approché, sinon atteint, dans l’univers très particulier des soins palliatifs. Nous verrons que nos techniques, d’hypnose, d’activation de l’attention et de modification de la conscience, y trouvent leur place, justifiée, vérifiée et efficace.

LES TROIS PROJETS

Lorsqu’un patient arrive dans une Unité de Soins Palliatifs (USP), l’équipe procède immédiatement à une évaluation que nous nommons : les trois projets de vie. Dans l’esprit du public, et aussi de nombreux con- frères, les soins palliatifs sont le dernier passage, plus ou moins médical, avant la morgue. C’est vrai pour 80 % des patients ; pour 20 %, ils sortiront de l’unité, soit pour retourner vivre chez eux ou réintégrer un service hospitalier pour des soins actifs. Pour l’ensemble, à l’arrivée dans le service, nous évaluons ces trois projets que je vous propose de découvrir.

Premier projet : le projet immédiat.
Ce projet correspond à l’examen cli- nique effectué immédiatement à l’entrée du patient et la question posée à la suite de cet examen est la suivante : le patient présente-t-il des signes de souffrance physique ou morale importants ? Si la réponse est positive, l’équipe engage immédiatement des soins « actifs » orientés vers la diminution ou la disparition de ces symptômes douloureux. Cet engagement peut aller jusqu’à la sédation, technique de soulagement protocolisée.


Rédigé le 09/10/2019 modifié le 09/10/2019
Lu 39 fois

Dr Philippe AIM
Responsable pédagogique au Collège d'Hypnose et Thérapies Intégratives de Paris, et Président de... En savoir plus sur cet auteur




Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 9 Août 2019 - 11:15 Les Etats généraux de la CFHTB

Congrès | Formations Hypnose | Revue HYPNOSE & Thérapies Brèves | Revue Sexualités Humaines | Livres | Video - Films | A Vos Plumes | Formations Thérapies Brèves | Revue de Presse Hypnose | Region


Hypnose Ericksonienne, Médicale et Thérapeutique. Thérapies Brèves, EMDR. Formations en Hypnose, trouvez un Praticien, Thérapeute des Instituts Milton Erickson à Paris, Marseille



Dans le Forum






Hypnose Thérapeutique, Médicale, Ericksonienne, Thérapies Brèves Orientées Solution, EMDR, IMO sur Paris, Marseille. L'avis de professionnels de santé
Autour de l'Hypnose: EMDR, Thérapie Brève & Intégrative. De la Formation au Thérapeute. Paris, Marseille, Nancy
Que dit-on à Marseille, Paris, Nantes, Nancy au sujet de l'hypnose, de l'EMDR et des thérapies brèves
Paris, Marseille, Lyon, Toulouse, Nice, Nantes, Strasbourg, Montpellier, Bordeaux, Lille, Rennes, Reims, Le Havre, Saint-Etienne, Toulon, Grenoble, Angers, Dijon, Brest, Nîmes, Le Mans, Aix-en-Provence, Clermont-Ferrand, Tours, Limoges, Villeurbanne, Amiens, Metz, Besançon, Perpignan, Orléans, Mulhouse, Caen, Boulogne-Billancourt, Rouen, Nancy, Avignon, Cannes

Rédacteur en Chef: Laurent Gross

Informations relatives au site hypnose-ericksonienne.org
Dernière Mise à Jour du site: 18 Juillet 2019

Termes les plus demandés