Hypnose Ericksonienne & Thérapies Brèves, EMDR, Instituts Milton Erickson, Formation en Hypnose à Paris, Marseille
Hypnothérapeutes: Hypnose éricksonienne et thérapeutique. Formation en Hypnose Médicale à Paris, Marseille, Avignon, Nantes, Rennes





Paris







par Laurence ADJADJ

Laurence ADJADJ, Hypnothérapeute, Psychologue à Marseille. Présidente de Hypnotim, Centre de Formation en Hypnose et Thérapies Brèves

- Hypnothérapeute - Psychologue - Présidente de HYPNOTIM, Institut de Formation en Hypnose et...

par Laurence ADJADJ

Interventions Chirurgicales et Anxiété. 2 interventions au Congrès Hypnose et Douleur 2016

De St Malo à Marseille... De l'utilisation de séances d'hypnoses collectives pour diminuer...

par Laurence ADJADJ

Prévention du burn-out chez les professionnels de santé. Drs Claude VIROT, Kenton KAISER

Formée en Hypnose Ericksonienne et Thérapeutique auprès du Dr Claude Virot à l'Institut Emergences...

par Laurence ADJADJ

Syndrome de l'Intestin Irritable. 2 interventions majeures au Congrès Hypnose et Douleur 2016

Le Syndrome de l'Intestin Irritable SII (anciennement appelé Syndrome du Colon Irritable), est une...

par Laurence ADJADJ

Un atelier avec le Dr Jean-Michel HERIN, anesthésiste, hypnothérapeute, acupuncteur au Congrès Hypnose et Douleur 2016

A l'occasion du dernier Congrès Hypnose et Douleur de St Malo, j'ai pu assister, bien qu'étant...


Conscience et guérison: le rôle du patient dans le processus de guérison

Par le Dr Gérard VIGNERON, Médecin, hypnothérapeute formé à l’AFEHM auprès de François Roustang et de Jean-Marc Benhaiem.
Revue Hypnose & Thérapies brèves n°50



Conscience et guérison: le rôle du patient dans le processus de guérison
« Oui, vous aviez raison, c’est bien un lymphome. » Ces quelques mots prononcés par le chirurgien qui venait de recevoir les résultats de l’anatomo-pathologie des ganglions enlevés quelques jours auparavant, allaient provoquer en moi une espèce d’urgence à préciser le rôle et la place que doit prendre le patient dans le processus de guérison.

Ce processus reste fort mystérieux, il n’existe pas de recettes miracles pour le stimuler et de plus « guérir » n’a pas la même signification pour chacun d’entre nous. Pour certains la guérison sera définie par la disparition d’un symptôme ou d’une maladie aussi grave soit-elle. Pour d’autres, elle consistera à trouver un équilibre, non seulement physique, mais aussi émotionnel. Pour d’autres enfin, la guéri- son sera synonyme d’un changement radical dans leur façon d’être, dans leur rapport avec les autres, avec le monde. Cela peut même se traduire pour eux par la dé- couverte d’une dimension insoupçonnée, grâce à une expérience que certains définissent comme étant une expérience holotropique, c’est-à-dire une expérience qui amène à une sensation de ne faire qu’un avec un Tout.

Chacun doit donc trouver comment se mettre en chemin vers la guérison. Ce n’est pas une mince affaire, car il n’y a pas de protocole préétabli, de chemin tout tracé et le résultat n’est jamais garanti. Néanmoins, ceux qui arrivent à bon port et qui se guérissent d’une maladie grave partagent un trait commun : ils ont su mobiliser « la force qui est en chacun de nous et qui est notre plus grand médecin »1, ils ont su éveiller leur guérisseur intérieur.

LE GUÉRISSEUR INTÉRIEUR
Mais que signifie ce terme ? Que représente-t-il ? Que recouvre-t-il ? Il n’a rien de scientifique, fait peut-être un peu New Age et pourtant il revêt pour moi une grande importance. C’est un processus dynamique immatériel fort mystérieux, mais qui va devenir le véritable chef d’orchestre dans l’environnement soignant que je dois, en tant que patient, mettre en place.

Pour le mobiliser, je ne possède aucune ordonnance miracle, ni recette, ni pilule, mais je ne suis pas pour autant une « machine biologique impuissante ». Il ne s’agit pas non plus de me considérer comme tout puissant (je dois accepter de me faire aider), mais il est indéniable que je dois prendre toute ma part dans le processus de guérison.

Deux concepts développés par la science, la neuroplasticité et l’épigénétique, viennent conforter cette conviction.
Le concept de neuroplasticité rend compte de cette extraordinaire capacité que nous avons à moduler non seulement l’activité de notre cerveau, mais aussi sa structure. Notre cerveau est « plastique ». Toute expérience le module, le transforme. Il n’est pas une boîte noire dont le fonctionnement serait totalement indépendant de notre vécu et ne pourrait pas être modifié. Au contraire, nos états d’esprit, nos pensées, nos émotions, tout ce qui définit notre état d’être y tiennent une place centrale. Ils ont certainement été des facteurs favorisant la maladie, mais ils peuvent aussi, si nous par- venons à les modifier, stimuler nos capacités innées de guérison.

L’épigénétique est le deuxième concept qui explique notre possibilité d’action dans le processus de guérison. Il y a quelques années, on pensait qu’il était impossible d’avoir une action sur l’expression de notre capital génétique, considéré comme immuable. C’était le temps du « tout génétique ». Nous croyions alors être totalement déterminés par nos gènes. Une autre approche scientifique a vu le jour depuis quelques an- nées, c’est celle de l’épigénétique qui étudie comment l’environnement et l’histoire de l’individu influencent l’expression de ses gènes.

Il existe quatre facteurs qui ont une action capitale sur l’expression de nos gènes. Ce sont : la nourriture, l’exercice physique, la capacité à moduler les émotions et plus particulièrement la façon de contrôler le stress, la capacité à créer des relations sociales qui apportent du plaisir.
L’épigénétique nous donne donc des outils pour comprendre comment nous pouvons créer un environnement favorable à notre santé.
Exception faite, bien sûr, des personnes qui souffrent d’une maladie génétique (mais elles ne représentent pas plus de 5 % des êtres humains), nos pensées, nos intentions, nos croyances, nos émotions ont une action plus déterminante que notre programme génétique.


Rédigé le 29/10/2018 modifié le 29/10/2018
Lu 48 fois

Laurent GROSS
Hypnothérapeute, Psychothérapeute certifié ARS en 2013, a travaillé en tant que kinésithérapeute... En savoir plus sur cet auteur




Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :









1 2 3 4 5 » ... 15

Congrès | Formations Hypnose | Revue HYPNOSE & Thérapies Brèves | Revue Sexualités Humaines | Livres | Video - Films | A Vos Plumes | Formations Thérapies Brèves | Revue de Presse Hypnose | Region


Hypnose Ericksonienne, Médicale et Thérapeutique. Thérapies Brèves, EMDR. Formations en Hypnose, trouvez un Praticien, Thérapeute des Instituts Milton Erickson à Paris, Marseille



Dans le Forum






Hypnose Thérapeutique, Médicale, Ericksonienne, Thérapies Brèves Orientées Solution, EMDR, IMO sur Paris, Marseille. L'avis de professionnels de santé
Autour de l'Hypnose: EMDR, Thérapie Brève & Intégrative. De la Formation au Thérapeute. Paris, Marseille, Nancy
Que dit-on à Marseille, Paris, Nantes, Nancy au sujet de l'hypnose, de l'EMDR et des thérapies brèves
Paris, Marseille, Lyon, Toulouse, Nice, Nantes, Strasbourg, Montpellier, Bordeaux, Lille, Rennes, Reims, Le Havre, Saint-Etienne, Toulon, Grenoble, Angers, Dijon, Brest, Nîmes, Le Mans, Aix-en-Provence, Clermont-Ferrand, Tours, Limoges, Villeurbanne, Amiens, Metz, Besançon, Perpignan, Orléans, Mulhouse, Caen, Boulogne-Billancourt, Rouen, Nancy, Avignon, Cannes

Rédacteur en Chef: Laurent Gross

Informations relatives au site hypnose-ericksonienne.org
Dernière Mise à Jour du site: 18 Juillet 2018

Termes les plus demandés