Hypnose Ericksonienne & Thérapies Brèves, EMDR, Instituts Milton Erickson, Formation en Hypnose à Paris, Marseille, Nantes

Hypnose éricksonienne et thérapeutique. Formation en Hypnose Médicale à Paris, Marseille, Avignon, Nantes, Rennes




Brèves

Charte HONcode

Abonnez-Vous...

Abonnez-Vous...
A la revue HYPNOSE & Thérapies Brèves
Cliquez ici



Les News



Livres

Livres Hypnose Ericksonienne

Livres Hypnose Ericksonienne
Acheter en ligne des livres d' hypnose ericksonienne et thérapie brève


livres hypnose ericksonienne







Dans nos blogs
par Laurence ADJADJ

Interventions Chirurgicales et Anxiété. 2 interventions au Congrès Hypnose et Douleur 2016

De St Malo à Marseille... De l'utilisation de séances d'hypnoses collectives pour diminuer...

par Laurence ADJADJ

Prévention du burn-out chez les professionnels de santé. Drs Claude VIROT, Kenton KAISER

Formée en Hypnose Ericksonienne et Thérapeutique auprès du Dr Claude Virot à l'Institut Emergences...

par Laurence ADJADJ

Syndrome de l'Intestin Irritable. 2 interventions majeures au Congrès Hypnose et Douleur 2016

Le Syndrome de l'Intestin Irritable SII (anciennement appelé Syndrome du Colon Irritable), est une...

par Laurence ADJADJ

Un atelier avec le Dr Jean-Michel HERIN, anesthésiste, hypnothérapeute, acupuncteur au Congrès Hypnose et Douleur 2016

A l'occasion du dernier Congrès Hypnose et Douleur de St Malo, j'ai pu assister, bien qu'étant...

par Laurence ADJADJ

Hypnose, EMDR-IMO à Marseille : L'interview de Laurence Adjadj

Le Collège d'Hypnose & Thérapies Intégratives de Paris reçoit dans ses locaux Laurence...


Transe générative. Le grand voyage de conscience

Stephen GILLIGAN
traduction : Stéphane RADOYKOV et Thierry SERVILLAT

Auteur majeur du courant éricksonien, Stephen Gilligan présente ici les fondements de son propre apport à la pratique et la théorisation de l’hypnose : la notion de transe générative.



Transe générative. Le grand voyage de conscience
La transe générative est un espace expérientiel à partir duquel de nouvelles dimensions de la réalité peuvent être créées. Elle est ainsi un moyen efficace pour le voyage de conscience qui est au coeur d’une vie pleine de sens. L’objet de ce voyage est d’aller au-delà de ce que vous connaissez déjà, en créant de nouvelles réalités positives, en transformant la conscience, en guérissant les blessures, et en évoluant vers des états de conscience plus élevés. On accède ainsi au « club des 4 H » : davantage de bonheur, de santé, de serviabilité envers les autres, de guérison de soi, des autres et
du monde. Pour comprendre comment la transe générative peut activer ces ressources, nous pouvons considérer trois hypothèses de base :

1. la conscience est première,

2. la conscience crée les champs quantiques de l’inconscient créatif, qui à leur tour créent le monde classique de l’esprit conscient,

3. l’esprit crée et se fraye un chemin à travers des cartes figurant le(s) monde(s).

Ces hypothèses fournissent une base pour comprendre la transe générative en tant que pratique visant à mettre en mouvement l’esprit conscient et l’inconscient créatif vers un niveau intégratif où une transformation créative est possible.

La vie est un voyage de conscience

Le travail de transe générative se base sur l’hypothèse que la réalité est créée par la conscience elle-même. Pendant longtemps réservé aux approches mystiques, ce point de vue s’est lentement développé au cours du siècle dernier à partir de découvertes en physique quantique. A l’inverse de la vision matérialiste qui positionne la conscience comme un épiphénomène prenant source dans des états cérébraux, il voit plutôt la réalité classique comme créée par la conscience en interaction avec des champs d’onde quantique.Ces champs d’onde sont des « réalités virtuelles», c’est-à-dire une infinité de possibilités et non des réalités. La « transformation» d’un champ d’onde virtuel « de possibilités infinies » en une réalité spécifique se produit lorsqu’une conscience observatrice entre en relation avec le champ quantique. Au fond, cette théorie dit : sans conscience, pas de réalité. Et comme nous verrons, la conscience c’est chacun de nous, et aussi nous tous.

Cette théorie, bien entendu, est radicale comparée à notre pensée occidentale traditionnelle. Comme le soulignent certains physiciens comme David Bohn, elle a été pour partie le résultat de découvertes expérimentales surprenantes comme :

1. les électrons qui bougent de façon discontinue d’une orbite à l’autre,

2. un électron qui apparaît comme soit une particule soit une onde, selon la conscience qui l’observe,

3. et l’influence non locale, ce qui signifie qu’une particule peut instantanément (c’est-à-dire plus rapide que la vitesse de la lumière) influencer une particule à distance. Des travaux plus récents montrent que la majeure partie de l’univers – environ 96% !! – est composée de « matière noire » et d’« énergie noire » invisibles. De telles découvertes indiquent que le monde classique de l’espace/temps n’est pas premier. En valorisant la conscience comme première, le travail de transe générative reconnaît à chaque personne un potentiel infini d’action créative. Concrétiser ce potentiel n’est pas tâche facile, ainsi un point essentiel du travail est de trouver comment favoriser les états de conscience de niveau supérieur nécessaires à cette
aventure. L’hypothèse est que la conscience évolue sur de nombreux niveaux, bien que lentement et avec beaucoup de virages et de tournants ; le défi est de s’aligner avec et de lui permettre de se déployer encore plus. En termes pratiques, le praticien qui utilise la transe générative avec un client est en train de « méditer dans la relation » avec des idées comme : « Quelque chose se réveille », « Je suis sûr(e) que ceci fait sens », « Il y a quelque chose qui est en train de guérir ». Ensuite, la majeure partie du processus est de s’assurer qu’à la fois le client et le praticien sont dans un état génératif pour réaliser ces possibilités.

C’est le but d’une induction hypnotique : évoluer vers un niveau de conscience plus élevé, au sein duquel l’apprentissage génératif est possible. Pour développer un tel état de con - science, on devient particulièrement attentif au fait de savoir si l’énergie d’une personne s’accroit ou s’intensifie, sa
conscience n’étant plus attachée à l’habituel état d’identité (ou l’état d’identité classique) lié à l’ego. Cela peut être un évènement positif, comme lorsque quelqu’un est touché par l’amour, s’ouvre grâce à la beauté, par une présence esthétique. Mais cela peut tout autant être des évènements négatifs comme les peurs, les addictions, les expériences « hors contrôle » qui sont monnaie courante dans le travail thérapeutique.

Nous voyons les expériences de ce type comme des bourgeons de « transes naturalistes spontanées » par lesquelles l’inconscient créatif tente de se débarrasser de vieilles « cartes » dans le but de guérir, transformer, ou créer quelque chose de nouveau. Le résultat de cette tentative dépendra de la qualité de la relation humaine qui l’accompagne, c’est-à-dire selon que la conscience qui se connecte à l’expérience la crée comme évènement positif ou négatif. Si un évènement expérientiel est vécu de manière positive (« générative »), de bonnes choses (par exemple, de la transformation) se produisent; s’il est vécu de manière négative (« dégénérative»), de mauvaises choses se produisent (par exemple, des symptômes). Ainsi, pour créer une transe générative, on commence par sentir positivement que quelquechose essaie de s’éveiller, puis on va chercher à créer un état de conscience génératif qui va permettre que cela puisse se produire. De cette façon, la transe générative est un moyen de faire venir au monde une conscience nouvelle.

Prenons l’exemple d’un homme dont la mère mourait lentement d’un cancer ;plusieurs fois, cet homme se retrouva dérangé et consterné par ses accès de colère périodiques alors qu’il était assis aux côtés de sa mère. Il reçut de l’aide pour accueillir cet état « autre que l’ego », ce qui incluait de développer un état intérieur centré dans lequel il pouvait être témoin de ce qu’il vivait. Installé dans une transe consciente, il identifia dans quel endroit
de son corps il sentait l’énergie, et quels âges précédents (« 8 ») lui étaient associés.

D’autres expériences associées, à la fois positives et négatives, surgirent également à l’intérieur de la « soupe quantique» de la transe. Guidé par une intention positive de guérison et s’appuyant sur un centrage esprit-corps, il devint capable de se rendre compte que cette rage ancienne représentait une des pièces maîtresses de sa mosaïque identitaire qui était en train de se transformer en réponse à l’imminence du décès de sa mère.

Bien sûr, des changements majeurs auront lieu durant la vie d’une personne– des décès de proches, des naissances, des maladies, des mariages, des divorces,etc. Nous considérons de tels changements majeurs de l’existence comme naturels et inévitables, comme une rivière qui coule tout au long de la vie de la personne, apportant de nombreuses possibilités de croissance et d’éveil. Encore une fois, la transe générative consiste en l’organisation de contextes permettant que ces potentiels puissent être accueillis et positivement réalisés.

La conscience crée les champs quantiques de l'inconscient créatif qui à leur tour, créent les réalités classiques de l'esprit conscient

Le déploiement de la conscience nous porte à travers deux mondes successifs. Ces deux mondes ont beaucoup d’appellations – par exemple, imagination et réalité, possibilité et actualité, Créatura et Plérôme, primaire et secondaire, etc. Dans le travail de transe générative, nous les décrivons comme :

1. la réalité quantique de l’inconscient créatif, et,

2. la réalité classique de l’esprit conscient.

Le monde quantique est d’un niveau plus profond : c’est l’imaginaire « champ des possibilités infinies », à partir duquel les réalités sont créées. Il est «avant et au-delà» du temps ou de l’espace, vide de formes réelles (matérielles), mais portant en son sein une infinité de formes potentielles. Quand vous demandez à quelqu’un d’où lui est venue une idée créative, la réponse est habituellement : « Je ne sais pas » ou « Elle est juste venue comme ça ». On appelle ce « mystérieux espace d’où vient toute pensée créative » le champ quantique de l’inconscient créatif. Quand la conscience interagit avec le
monde quantique, elle fait « déferler » un champ d’onde qui contient de nombreuses possibilités à l’intérieur du monde classique de l’esprit conscient, qui garde une réalité spécifique. Ce monde classique est la réalité conventionnelle des « choses » séparées: matière solide, espace et temps, physique
newtonienne, objets « réellement » présents. Il s’agit du monde empirique des valeurs uniques : une chose est soit vraie soit fausse ; si vous êtes ici, vous ne pouvez être là-bas; ce que vous voyez, c’est ce que vous obtenez. La causalité logique s’applique, le temps progresse (et ne régresse pas), ce qui est né doit aussi mourir, les choses sont telles qu’elles sont. Le monde classique inclut ce que l’on a déjà vécu, les traditions dominantes et l’histoire de ce que nous avons été jusqu’à maintenant.

Ces deux mondes sont complémentaires l’un de l’autre sur de nombreux points, notamment les suivants :En observant ces complémentarités, on peut voir que la conscience créative a besoin des deux mondes. Les champs quantiques de l’inconscient créatif portent tous les formes ou états de toute
chose.

STEPHEN GILLIGAN
Psychologue, psychothérapeute, auteur et formateur. Docteur en Psychologie (Stanford University). A étudié l’hypnose, dès l’âge de 19 ans, auprès de Milton Erickson. Exerce en pratique privée à San Diego (USA, Californie). A publié de nombreux articles et ouvrages, dont, en français : Le courage d’aimer. Principes et mise en pratique de la thérapie des relations du soi (SATAS).


Les autres articles de la Revue ce mois-ci...


Congrès Mondial d'Hypnose à Paris: Venez aussi !

A tous les praticiens de l’hypnose thérapeutique cet appel s’adresse.

Appel à communiquer au prochain congrès mondial d’hypnose à Paris, du 26 au 29 août 2015.

Jusqu’au 15 septembre prochain, vous êtes cordialement invités à proposer qui une conférence, qui un atelier, qui une participation à une table ronde.


Transe générative. Le grand voyage de conscience. Stephen GILLIGAN

Auteur majeur du courant éricksonien, Stephen Gilligan présente ici les fondements de son propre apport à la pratique et la théorisation de l’hypnose : la notion de transe générative. La transe générative est un espace expérientiel à partir duquel de nouvelles dimensions de la réalité peuvent être créées. Elle est ainsi un moyen efficace pour le voyage de conscience qui est au coeur d’une vie pleine de sens.


L'auto-hypnose pour l'autonomie. Elise LELARGE, Edith HAMEON-BEZARD

articulièrement remarqué et apprécié lors du récent congrès de La Rochelle, l’atelier d’autohypnose d’Elise Lelarge et Edith Haméon-Bézard a donné lieu à ce texte qui en exprime l’essence. Grâce aux nombreuses études scientifiques, le bénéfice de la pratique quotidienne de l’autohypnose en douleur chronique n’est plus à démontrer. Comment apprendre aux patients à s’approprier suffisamment l’« outil » hypnotique pour une pratique aussi sécure qu’autonome à la maison ?




Mieux vivre avec un cancer. Le rôle de l'hypnose. David OGEZ

Lentement, l’hypnose trouve sa place en cancérologie. David Ogez en présente une application originale : la prise en charge de l’après-annonce. Si le développement des approches chirurgicale, oncologique et radiothérapeutique permet aux traitements des maladies cancéreuses d’évoluer significativement, que la souffrance psychologique soit reconnue, et de ce fait, que la qualité de vie des patients soit prise en compte par l’essor de la psycho-oncologie, il n’en reste pas moins que le terme « cancer » génère autant d’incertitude que par le passé. En effet, il apparaît que, dans l’inconscient collectif, l’association automatique entre les notions de mortalité et de cancer représente une suggestion anxiogène complexe qui altère le bien-être du patient.


Concordanse. Thérapie conjugale ondulatoire. Frédéric BERBEN

Considérer l’individu qui constitue, avec son partenaire, le couple, est un fondement original pour envisager la thérapie conjugale comme une danse où l’hypnose suscite un accordage créatif. « Je me lève et je te bouscule, tu n’te réveilles pas, comme d’habitude, sur toi je remonte le drap, j’ai peur que tu aies froid, comme d’habitude, ma main caresse tes cheveux, presque malgré moi, comme d’habitude, mais toi tu me tournes le dos, comme d’habitude… ».




Face à un déficit en hormone de croissance. Marie Clotilde WURZ DE BAETS

La pratique de l’hypnose s’aventure dans de nouveaux chemins pour activer les ressources nécessaires pour faire face à la période de crise que représente, après une naissance, la découverte d’une maladie grave. Pour aider l’enfant comme les parents.Il était une fois dans mon histoire personnelle. Ou plutôt il était plusieurs fois dans mon histoire personnelle et professionnelle : des temps, des lieux, des moments où les contes se sont invités.


Hypno-philo: Ethiques de la coopération. Dr Thierry Servillat

Ce livre n’est pas à proprement parler de la philosophie. Richard Sennett est professeur de sociologie à New York et à la London School of Economics. Retraité, il prend le temps de compléter et terminer son oeuvre. Influencé par Michel Foucault, il a travaillé sur de nombreux sujets, dont, dernièrement, la question des compétences dont les gens ont besoin dans leur vie quotidienne. En commençant par celles requises dans l’artisanat, inspirant l’opus traité lors de notre dernier Hypnophilo.




“Vous pouvez compter sur moi ”. Dr Stefano COLOMBO Quiprocquo, Malentendu et Incommunicabilité 34

“ Vous pouvez compter sur moi ”.Voilà une phrase que le thérapeute est souvent tenté de prononcer. Elle est rassurante, presqu’une garantie. Elle a le parfum de la signature d’un contrat.Un contrat ? Un contrat prévoit la signature des deux parties. Alors ? Est-ce que le patient est aussitôt prêt à déclarer que le thérapeute peut compter sur lui ? Pas si sûr.


Suggestif, magnétique, sportif, et surtout réparateur...Antoine Bioy

Pour commencer cette rubrique, posons- nous la question de savoir si le fameux « Dormez, je le veux ! » n’était pas si absurde ? Cordi et coll. (2014) montrent en effet que des suggestions pré-repos reçues en état hypnotique améliorent de façon significative la durée du sommeil. Très exactement, il s’agit du sommeil lent profond, impliqué dans l’amélioration de la plasticité cérébrale, et des capacités de restauration du corps (stimulation des défenses immunitaires…)




Ici et ailleurs. Transes et mots d'est et d'ouest. Christine GUILLOUX

Troisième édition, du 6 au 8 février 2014, à Paris, pour ce colloque «Hypnose d’ici, Hypnose d’ailleurs» de l’Association Thérapies d’ici et d’ailleurs. Spécialistes internationaux en provenance des Amériques comme de la Russie, des Indes comme de la Suisse, et de diverses régions de France, médecins, psychologues, neuroscientifiques, sont intervenus autant comme conférenciers que comme animateurs d’ateliers tant dans le traitement de la douleur, du stress post-traumatique, de la gestion des émotions, de l’apport des neurosciences…




Jeunesse et hypnose médicale. Stéphane RADOYKOV

Les ferments d'Hypnocrate. Être médecin, ça veut dire quoi ? Tu verras quand tu seras grand. D’accord, mais c’est quoi alors être un bon médecin ? Tu verras cela en temps voulu. Et un mauvais médecin, qu’est-ce que c’est ? En serai-je un ? Et puis qu’est-ce que je fais là autour de toute cette souffrance ?


 



Mardi 26 Août 2014
Thierry SERVILLAT
Dr Thierry SERVILLAT, Psychiatre, Ancien Président de la Confédération Francophone d'Hypnose et... En savoir plus sur cet auteur
Lu 1458 fois


Nouveau commentaire :

Congrès | Formations Hypnose | Revue HYPNOSE & Thérapies Brèves | Revue Sexualités Humaines | Livres | Video - Films | A Vos Plumes | Formations Thérapies Brèves | Revue de Presse Hypnose | Region


Paris

Dans le forum

L M M J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31        





Autour de l'Hypnose: EMDR, Thérapie Brève & Intégrative. De la Formation au Thérapeute. Paris, Marseille
Paris, Marseille, Lyon, Toulouse, Nice, Nantes, Strasbourg, Montpellier, Bordeaux, Lille, Rennes, Reims, Le Havre, Saint-Etienne, Toulon, Grenoble, Angers, Dijon, Brest, Nîmes, Le Mans, Aix-en-Provence, Clermont-Ferrand, Tours, Limoges, Villeurbanne, Amiens, Metz, Besançon, Perpignan, Orléans, Mulhouse, Caen, Boulogne-Billancourt, Rouen, Nancy, Avignon, Cannes

Rédacteur en Chef: Laurent Gross

Informations relatives au site hypnose-ericksonienne.org
Dernière Mise à Jour du site: 17 Janvier 2016