Hypnose Ericksonienne & Thérapies Brèves, EMDR, Instituts Milton Erickson, Formation en Hypnose à Paris, Marseille




Charte HONcode

Abonnez-Vous...

Abonnez-Vous...
A la revue HYPNOSE & Thérapies Brèves
Cliquez ici






Livres Hypnose Ericksonienne

Livres Hypnose Ericksonienne
Acheter en ligne des livres d' hypnose ericksonienne et thérapie brève


livres hypnose ericksonienne







par Laurence ADJADJ

Laurence ADJADJ, Hypnothérapeute, Psychologue à Marseille. Présidente de Hypnotim, Centre de Formation en Hypnose et Thérapies Brèves

- Hypnothérapeute - Psychologue - Présidente de HYPNOTIM, Institut de Formation en Hypnose et...

par Laurence ADJADJ

Interventions Chirurgicales et Anxiété. 2 interventions au Congrès Hypnose et Douleur 2016

De St Malo à Marseille... De l'utilisation de séances d'hypnoses collectives pour diminuer...

par Laurence ADJADJ

Prévention du burn-out chez les professionnels de santé. Drs Claude VIROT, Kenton KAISER

Formée en Hypnose Ericksonienne et Thérapeutique auprès du Dr Claude Virot à l'Institut Emergences...

par Laurence ADJADJ

Syndrome de l'Intestin Irritable. 2 interventions majeures au Congrès Hypnose et Douleur 2016

Le Syndrome de l'Intestin Irritable SII (anciennement appelé Syndrome du Colon Irritable), est une...

par Laurence ADJADJ

Un atelier avec le Dr Jean-Michel HERIN, anesthésiste, hypnothérapeute, acupuncteur au Congrès Hypnose et Douleur 2016

A l'occasion du dernier Congrès Hypnose et Douleur de St Malo, j'ai pu assister, bien qu'étant...



La réification: Une douleur palpable

Hypnose et Douleur
Institut Emergences de Rennes, Formations en Hypnose



La réification: Une douleur palpable
Monsieur R. est un homme de 40 ans. Il souffre d’une douleur dans la mandibule et le cou depuis douze ans. Il a suivi un long parcours thérapeutique médicamenteux et psychothérapeutique malheureusement inefficace.

« C’est comme une traction terrible entre la mâchoire, sous l’oreille et la clavicule. A chaque fois que je veux ouvrir la bouche, c’est pire. C’est en longueur, quelque chose de dur comme du métal, de fin, de froid. On dirait une ficelle ou plutôt un câble. En acier, comme les câbles de frein sur les vélos. Les deux bouts du câble sont profondément enfoncés dans les structures osseuses. »
- « Combien de brins ? »
- « Douze. »
- « Comment ce câble peut-il être modifié ? »
- « En le coupant. »
- « Avez-vous une pince coupante ? »
- « Dans la caisse à outils. Je peux la prendre. »
- « Je vous propose d’en couper une partie aujourd’hui. »
- « J’en coupe six. »
- « Très bien, allez-y... »
- « Où en êtes-vous ? »
- « J’en ai coupé trois. Je continue... Ça y est, j’en ai coupé six. »
- « Comment ressentez-vous les sensations dans le cou ? »
- « C’est bien mieux. »


Cet échange qui peut paraître surréaliste est au contraire ordinaire pour le praticien qui utilise la technique appelée réification avec les patients souffrant de douleurs chroniques. Même si nous verrons plus loin que l’usage en sera plus large, nous allons dans un premier temps nous situer dans le cadre des patients douloureux chroniques.


Réification
Approche théorique
Réifier vient du latin « Res », chose, et « Facere », faire. En philosophie, la réification est la transformation en chose. Pour nous, réifier est transformer une sensation en une chose. Un objet dont les caractéristiques deviennent de plus en plus précises au fur et à mesure de la focalisation de l’attention sur cet objet, focalisation générée par l’existence préalable de la sensation et les questions du thérapeute. Il s’agit bien de s’occuper d’une sensation qui fait partie de l’univers habituel du patient, qu’il connaît, dont il souffre mais dont il ne parvient pas à se débarrasser. La connotation « chronique » se réfère à la durée - plus de six mois - et surtout à une notion de résistance du symptôme, avec différentes tentatives de traitement et des échecs.


Approche pratique
Comme souvent, ce principe n’est qu’une amplification d’un processus naturel que chacun connaît. « J’ai l’impression d’avoir un clou dans l’épaule, une boule dans la gorge, une barre dans le ventre... » C’est une de nos manières habituelles de décrire une sensation en se référant à une chose connue et partageable. La douleur, son type, son intensité sont particulièrement subjectifs. Si je dis : « J’ai très mal dans le dos », il est difficile pour l’interlocuteur de décoder cet énoncé, de se l’approprier pour comprendre ce qui vient d’être dit. « C’est comme si j’avais une pointe, comme une aiguille de couture, enfoncée à l’intérieur de l’épaule. Elle s’enfonce encore plus à chaque mouvement » est une manière beaucoup plus « objectivable » pour partager cette difficulté. Et partager un problème n’est-il pas déjà le diviser et le réduire ?

Claude Virot, Institut Emergences de Rennes, Formations en Hypnose


Pour pouvoir lire la suite...

Rédigé le 03/04/2009 modifié le 03/02/2010


Lu 2929 fois



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :









1 2 3 4 5 » ... 13

Congrès | Formations Hypnose | Revue HYPNOSE & Thérapies Brèves | Revue Sexualités Humaines | Livres | Video - Films | A Vos Plumes | Formations Thérapies Brèves | Revue de Presse Hypnose | Region


Paris


Hypnose Ericksonienne, Médicale et Thérapeutique. Thérapies Brèves, EMDR. Formations en Hypnose, trouvez un Praticien, Thérapeute des Instituts Milton Erickson à Paris, Marseille



Autour de l'Hypnose: EMDR, Thérapie Brève & Intégrative. De la Formation au Thérapeute. Paris, Marseille, Nancy
Paris, Marseille, Lyon, Toulouse, Nice, Nantes, Strasbourg, Montpellier, Bordeaux, Lille, Rennes, Reims, Le Havre, Saint-Etienne, Toulon, Grenoble, Angers, Dijon, Brest, Nîmes, Le Mans, Aix-en-Provence, Clermont-Ferrand, Tours, Limoges, Villeurbanne, Amiens, Metz, Besançon, Perpignan, Orléans, Mulhouse, Caen, Boulogne-Billancourt, Rouen, Nancy, Avignon, Cannes

Rédacteur en Chef: Laurent Gross

Informations relatives au site hypnose-ericksonienne.org
Dernière Mise à Jour du site: 12 Septembre 2017